Le village de Montoulieu

Au nord de l’Hérault, aux limites entre garrigues et Cévennes, MONTOULIEU est un village situé au coeur d’une vallée entre le massif du Taurac, les contreforts des Cévennes et la montagne de Monnier. Etymologiquement, Montoulieu signifie la Montagne aux olives. Le Castellas surplombe le village.

JPEG - 99.2 ko
JPEG - 101.8 ko
JPEG - 71.1 ko
JPEG - 82.5 ko

Dans le vallon de l’Alzon, c’est l’agriculture qui a organisé l’habitat. Ces grands mas épars constituent souvent des domaines. La recomposition d’un coeur de village autour de l’Eglise et de la Mairie actuelles est toute récente. D’autres structures façonnent le village. Les vestiges de l’exploitation des mines de lignite et des fours à chaux sont encore visibles.
Des fêtes souvent, les estivants l’été, les battues au sanglier l’hiver, les randonneurs qui apprécient les contrastes météorologiques. A Montoulieu, (voir montoulieu.fr) les promeneurs apprécient les grands espaces. Le restaurant « l’Alzon » est accueillant, les gites offrent 120 lits, et les campings 200, les mines de lignite intriguent, les anciens fours à chaux tracent dans l’histoire du canton et la journée d’animation du 11 novembre invite notamment à partager le cadre champêtre.

Le long du sentier de découverte, le promeneur peut apercevoir les paysages au loin et découvrir les richesses du village. Non loin du sentier, la placette de nourrissage des oiseaux sauvages nécrophages prouve notamment l’attachement du village à des solutions écologiques cohérentes.

Aujourd’hui, les points forts de cette vallée sont le tourisme et l’agriculture. Vous pourrez y découvrir de nombreux produits du terroir : vins, pélardons, miel, canards, porcs, volailles, moutons, toros, escargots... Le principal objectif de ce « bourg » est de proposer un accueil de qualité en réservant un environnement naturel et en encadrant le développement de l’habitat moderne. L’accent est mis sur une politique vivante du terroir. C’est aussi l’occasion d’« accueil à la ferme » pour un sentier gourmand dans les exploitations du village : canards gras, volailles, cochons, moutons, pélardons, miels et vins AOP. Début août, est organisé le dîner paysan sous les étoiles. Et fin avril, les visiteurs affluent lors de l’opération « de ferme en ferme ».

Entre tradition et innovation, cet espace naturel est protégé. Nous partons vers le massif de Monnier jusqu’au Mont Haut et à l’Ermitage, en pleine garrigue ou sur le Plateau du Taurac, massif calcaire rendu célèbre par la Grotte des Demoiselles. Les diverses possibilités d’hébergement (bungalows, gîtes, camping) nous situent à proximité de sites sportifs et de loisirs variés (escalade, canoë, VTT, parapente), mais aussi de sites culturels (grottes, dolmens, menhirs, fossiles, musées) dans une région empreinte de traditions et d’histoire.
Le point de départ du sentier du Castellas est la place du village, lieu de stationnement et de rendez-vous, près de la Mairie, des logements sociaux, du restaurant et du camping municipal. Le sentier de crête est accessible jusqu’au pied du château. Une aire de pique-nique est installée là ainsi qu’un sentier d’accès et un itinéraire circulant dans les rues anciennes du Castellas proprement dit. Le retour est possible par la même piste ou le long de l’ancienne pente-école de parapente, le long de la route départementale, le sentier piétons le long de celle-ci et retour à la Mairie. Sur un plan strictement géologique, nous sommes sur la "Faille des Cévennes".

JPEG - 132.4 ko
JPEG - 221 ko
JPEG - 109.4 ko

L’église paroissiale : Outre la petite chapelle Notre Dame du Castellas, un autre lieu fut choisi pour élever une autre église (XIème, XIIème siècle). C’est l’actuel centre du village. Cette église semble n’avoir été qu’un prieuré, connu sous le nom de Saint Etienne de Roubiac. Aucune habitation ne s’y est implantée jusque fin du XVIIIème, début XIXème et le plan napoléonien indique de nombreuses parcelles rectangulaires à cet emplacement, ce qui suggère des jardins. Cette église fut réparée et agrandie au XIXème et au XXème et est encore actuellement l’église paroissiale.

Des liens constructifs relient ce village aux projets menés par les collectivités auquel il est rattaché : le pays Aigoual Cévennes Vidourle et la communauté de communes des Cévennes Gangeoises et Suménoises. La commune de Montoulieu compte 165 habitants. Elle appartient à la communauté de communes des Cévennes Gangeoises et Suménoises qui elle-même est regroupée au sein du Pays Aigoual Cévennes Vidourle. C’est un « Village-Vallée » à l’habitat en mas dispersés autour d’un petit bourg.
La communauté de communes des Cévennes Gangeoises et Suménoises a défini et installé son schéma de développement touristique. Ce schéma a non seulement pour but les loisirs mais aussi de faire le lien entre les sites patrimoniaux et naturels. Il inclut les sentiers existants grâce à un réseau de sentiers balisés et entretenus en lien avec ceux des autres communes. Le Castellas est un site de visite sur des chemins reliant les communes de Montoulieu, Moulès et Baucels, Saint Bauzille de Putois, Saint Hippolyte du fort et Pompignan, du plateau du Taurac vers le Massif
de Monnier, plus haut la Montagne de la Fage et dans les vallons : les vignes. D’autres châteaux sont visibles à moins de 25km à Laroque, Brissac, St Hippolyte du Fort, Conqueyrac, St Roman de Codières, Pompignan, Fressac, Durfort, Tornac, Sauve : ce sont nos « Donjons de garrigue ». Au départ de Montoulieu, il serait aisé d’imaginer un circuit des châteaux… Grâce au réseau des sentiers, le randonneur peut se rendre de château en château, tel un pèlerin des vieilles pierres : Castellas de Montoulieu, Ferme de Blancardy, Prieuré de Cézas, Relais de poste de Ginestous, Laroque, Brissac…

JPEG - 103.6 ko
JPEG - 157 ko
JPEG - 164.9 ko
JPEG - 55.3 ko

Pour les personnes présentant un handicap, une lunette télescopique (à hauteur pour des personnes en fauteuil) sur la place du village permet d’observer le site. L’accompagnement de personnes handicapées avec une Joëlette est possible jusqu’au pied du château. Une promenade est accessible en fauteuil dans les alentours de l’église avec vue sur les paysages, les oiseaux et le château au loin. L’effort a été fait pour que les panneaux du parcours soient lisibles par les malvoyants et compréhensibles par des handicapés mentaux. L’accès aux sanitaires est possible au camping, en attente de ceux qui seront accessibles dans la future maison de la nature et du tourisme vert.

Des animations et expositions ponctuelles sont programmées, ainsi que des sorties thématiques pour tous publics. L’organisation de sorties thématiques commentées est possible. Ces visites culturelles sont accompagnées de connaissances approfondies sur l’histoire et sur les précautions requises pour chacun des visiteurs. Il est possible aussi de concevoir des sorties plus ciblées pour des spécialistes chevronnés.